Accueil    Adour & Affluents    Villes & Villages     Faune & Flore     Navigation & Pêche      Contact
Accueil > Actualité > Bilan cigognes (bilan 2006)
Actualité
Qui sommes nous ?
Le Conseil d'Administration
Fonctionnement
Éditorial Sel de l'Adour Août 2007
Éditorial Sel de l'Adour Janv 2007
De l'Océan à l'Adour
La plaine d'Ansot
Le Foyer Escale Adour
L'Adour Habité
Adour 2005, Adour 2006, Adour 200.. ?
Bilan cigognes

 

 

Bilan Cigognes
Avant 1980, il n’y avait pas de cigognes dans les barthes de l’Adour et l’on ne saura jamais pourquoi les premières couples s’y installèrent pour nidifier. Peut-être ont-ils trouvé ici, sur leur chemin migratoire entre l’Europe et Afrique, un milieu marécageux moins pollué que quelques régions nordiques, offrant aussi un meilleur garde-manger grâce à la prolifération d’une espèce nouvelle l’écrevisse américaine rustique et prolifique, sans grandes qualité “culinaires” pour les humains, mais fort appréciée des grands oiseaux blancs et noirs. Deux “invasions” qui ont coïncidé peut-être, par un de ces hasards heureux constatés dans la nature.

Depuis 1980, la population de cigognes blanches a beaucoup augmenté. Un spécialiste Tristan Roy est chargé de son suivi par le Muséum d’Histoire Naturelle et effectue annuellement des baguages de cigogneaux quand les nids sont accessibles. Le nombre annuel de naissances varie avec les conditions météorologiques qui suivent la couvaison.

2006 est à classer dans les bonnes années, puisque 89 couples ont eu 223 poussins. Même si la mortalité est grande chez les jeunes oiseaux en migration, - (ils reviennent au bout de 3 ans dans leur région natale pour y nidifier à leur tour) -, c’est un grand nombre de cigognes que les barthes de l’Adour vont héberger dans les années à venir. Une raison qui fait que VAM avec l’aide d’EDF, est bien décidée à favoriser leur installation, par la mise en place de nouveaux poteaux artificiels (6 sont déjà installés).

* À noter que quelques couples sont sédentarisés, et passent l’hiver dans les barthes. Leurs plumes blanches immaculées contrastent avec la couleur terreuse de l’été, période d’intense recherche de nourriture pour leurs petits.


Val d'Adour Maritime Maison Chipienne RD 261 - 64240 URT (France)
(Association loi 1901) Tél et Fax 33 (0) 5 59 56 27 05

   © Copyright 2002-2007 Crédits

Haut page