Accueil    Adour & Affluents    Villes & Villages     Faune & Flore     Navigation & Pêche    Qui sommes nous ?   Contact
Accueil > Adour & Affluents > La nouvelle embouchure du Boucau

L'Adour

Bassin
Affluents
Les barthes
Régime
Grandes crues

Histoire

Fleuve détourné
Nouvelle embouchure
Louis de Foix

 

 

En 1571 le roi Charles IX charge un ingénieur Louis de Foix de la réalisation des travaux importants à effectuer : une somme de 30000 livres est allouée pour cela. Il s'agit d'abord de barrer le lit de l'Adour existant, au moyen d'une digue de 300m de long faite de deux rangées de piliers et contre-boutants enfermant un remblai en maçonnerie, puis de creuser un chenal de 1800m de long et 12m de large à la base.

Une entreprise difficile et coûteuse, contrecarrée sans cesse par les intempéries d'abord (tempête catastrophique en 1578 qui manque d'engloutir Bayonne) et les "interventions" des Capbretonnais qui mobilisent les habitants de la région pour s'opposer à la réalisation, et freiner les travaux. De fortes tensions naissent entre les Bayonnais et Louis de Foix, à cause du financement des ouvrages, exigeant des ponctions incessantes dans les ressources de la ville, et des réquisitions de main d'œuvre mal vécues.

Une crue "miraculeuse" va aider l'achèvement des travaux : les flots puissants ouvrent en effet une large brèche vers l'Océan donnant ainsi au fleuve une embouchure qui sera définitive (Boucau neuf). Triomphe à Bayonne qui fêtera l'événement pendant longtemps. D'importants travaux de consolidation du chenal ont été ensuite nécessaires pendant tout le 16eme siècle. Ce qui a fortement grevé la situation financière de la ville, et causé de vives réactions de mécontentement des habitants frappés de lourdes taxes. Ce qui réjouissait d'ailleurs les landais dépités d'avoir perdu "leur" Adour.

> Louis de Foix 


Val d'Adour Maritime Maison Chipienne RD 261 - 64240 URT (France)
(Association loi 1901) Tél et Fax 33 (0) 5 59 56 27 05

   © Copyright 2002-2007 Crédits

Haut page